Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Espace conseils Vous êtes travailleur "sénior"

Vous êtes travailleur "sénior"

Fin 2010 il y avait 523 000 seniors demandeurs d’emploi de plus de 50 ans ce qui représente une hausse de 16,3% par rapport à 2009.

Quelques mesures pour faciliter le retour des seniors dans l’emploi

Il existe diverses mesures ou contrats spécifiques qui peuvent faciliter  l’emploi des personnes seniors en  entreprise.

Le Contrat unique d’insertion - contrat initiative emploi (CUI - CIE)

Comme le CIE 2009, c’est un contrat en CDD ou CDI à temps plein ou partiel. Principaux  avantages ? L’État prend en charge une partie de la rémunération du salaire du senior  travaillant en  entreprise et ce qui permet à la structure de bénéficier de « l’allègement Fillon».

Le Contrat de professionnalisation

CDI ou CDD, ce contrat permet notamment à un senior d’exercer une activité en  entreprise tout en suivant une formation en relation avec cette activité. L’entreprise  bénéficie alors de différents financements et exonérations.

L’Action de formation préalable au recrutement

Elle permet à un demandeur d’emploi dont le profil est proche de celui que vous recherchez d’acquérir la qualification ou les compétences professionnelles requises pour accéder à l’emploi disponible dans votre entreprise.

Brochure pôle emploi

Pôle emploi a édité une brochure pour aider les demandeurs d’emploi seniors a retrouver un job

Aide à l’embauche des plus de 55 ans

Les employeurs éligibles à la réduction Fillon peuvent bénéficier d’une aide pour l’embauche de salariés âgés de plus de 55 ans et inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi, sans condition de durée minimale de recherche d’emploi (art. 103 de la loi réformant les retraites).
Le recrutement du chômeur doit se faire en contrat à durée indéterminée (CDI) ou à durée déterminée (CDD) d’au moins 6 mois.
L’aide, versée par Pôle emploi, représente 14 % du salaire brut, pendant un an, quel que soit le niveau de salaire, dans la limite du plafond de sécurité sociale (2 885 € par mois en 2010).
L’aide ne peut être accordée :
  • si un licenciement économique a eu lieu sur le poste pourvu par le recrutement, dans les 6 mois qui précèdent,
  • ou si l’employeur n’est pas à jour de ses cotisations et contributions sociales, sauf en cas de plan d’apurement.
L’application de cette mesure est subordonnée à la parution d’un décret.
Loi n°2010-1330 du 9 novembre 2010, JO du 10 novembre 2010 - Légifrance